Connaissez-vous nos demandes de négociation 2020?

La tâche enseignante et les conditions de travail

1. Pour une tâche enseignante qui stimule l’engagement

Par-delà leur engagement pédagogique, les enseignantes et les enseignants sont pleinement investis dans leur travail dans le but de faire de nos cégeps des milieux de vie dynamiques et stimulants.

 

Les conditions d’exercice de la tâche enseignante, tant pour les fonctions liées à l’enseignement que pour la réalisation de divers projets et initiatives périphériques, sont ainsi un déterminant fondamental de la réussite et du bien-être des étudiantes et des étudiants. Les consultations menées dans la phase préparatoire de la négociation collective ont toutefois révélé que plusieurs freins dans le mode d’organisation de la tâche enseignante au collégial viennent miner cette détermination, alors que la longue description des activités réalisées par les enseignantes et enseignants met en exergue l’insuffisance des ressources allouées pour les soutenir, et ce, en dépit des exigences croissantes de reddition de comptes de la part de nos directions.

Nos objectifs de négociation

  • améliorer les conditions d’exercice de la profession enseignante, tant au secteur régulier qu’à celui de la formation continue;
  • agir directement sur les principales causes d’alourdissement et de complexification de la tâche enseignante;
  • limiter les disparités et les iniquités entre les enseignantes et enseignants de cégep;
  • résoudre efficacement un certain nombre de problèmes spécifiques rencontrés par les enseignantes et enseignants issus de certains secteurs d’enseignement;

Télécharger l’affiche

La précarité et l’insécurité d’emploi

2. Pour une amélioration significative des conditions de travail des profs précaires

La lutte à la précarité, autant à l’enseignement régulier qu’à la formation continue, est un enjeu de longue date que les enseignantes et les enseignants de notre fédération formulent à nouveau comme revendication dans le cadre des présentes négociations.

 

Et pour cause : non seulement sommes-nous environ 40 % à vivre cette situation de précarité entraînant insécurité économique et incertitude quant à l’avenir, ses effets corollaires en termes d’augmentation des risques psychosociaux reliés au travail sont bien documentés dans nos milieux. La précarité des conditions à la formation continue est particulièrement criante.

Nos objectifs de négociation

  • réduire la précarité des enseignantes et enseignants œuvrant au secteur régulier et à celui de la formation continue;
  • améliorer la sécurité financière des enseignantes et enseignants en situation de précarité;
  • favoriser l’attraction et la rétention de nouvelles personnes au sein du corps enseignant;
  • améliorer différents aspects de l’organisation du travail de manière à faciliter un meilleur arrimage du travail et de la vie personnelle;
  • diminuer les facteurs de risques psychosociaux au travail;
  • lutter contre l’arbitraire au secteur de la formation continue;
  • obtenir de nouvelles ressources permettant de mettre en œuvre les moyens retenus sous ce thème et s’assurer que ces dernières soient dûment inscrites à la convention collective.

Télécharger l’affiche

La conciliation famille-travail

3. Pour une organisation du travail plus attentive à nos réalités

La conciliation famille-travail (CFT) est un enjeu qui touche l’ensemble de la population québécoise.

 

Que ce soit en raison d’un contexte de garde partagée, de famille monoparentale, d’appui à apporter à nos proches en perte d’autonomie ou à titre de personnes proches aidantes, l’arrimage de nos responsabilités professionnelles et de nos réalités de vie diverses est l’objet de préoccupations pour un grand nombre d’entre nous. Qui plus est, la tâche enseignante comporte des spécificités, par exemple en termes de correction et de soutien aux étudiantes et aux étudiants à l’extérieur des heures de classe exigeant des disponibilités qui débordent fréquemment sur nos vies personnelles.

Nos objectifs de négociation

  • reconnaître la conciliation famille-travail comme un enjeu social;
  • reconnaître qu’en matière de CFT, les situations de vie personnelle sont multiples et les besoins différenciés à travers le réseau;
  • favoriser l’attraction et la rétention de nouvelles personnes au sein du corps enseignant;
  • améliorer différents aspects de l’organisation du travail de manière à faciliter un meilleur arrimage du travail et de la vie personnelle;
  • diminuer les facteurs de risques psychosociaux au travail;
  • obtenir de nouvelles ressources permettant de mettre en œuvre les moyens retenus sous ce thème et s’assurer que ces dernières soient dûment inscrites à la convention collective.

Télécharger l’affiche

L’expertise disciplinaire et l’autonomie professionnelle

4. Pour une pleine reconnaissance de notre expertise et de notre autonomie

La salle de classe constitue un fragile écosystème dont l’équilibre doit à tout prix être préservé.

 

Pourtant, nos consultations ont crûment mis en lumière que les pratiques administratives actuelles et la multiplication des politiques institutionnelles menacent cet équilibre en étouffant parfois la diversité des méthodes pédagogiques et d’évaluation, lesquelles font pourtant toute la richesse de notre enseignement! Les enseignantes et les enseignants tiennent clairement à ce que des marges d’autonomie individuelle soient consolidées afin qu’elles puissent être utilisées dans la conception des cours, l’organisation des contenus, les choix de perfectionnement individuel, la production du matériel pédagogique et d’évaluation, de même que dans l’organisation d’une part de leur disponibilité. À cet égard, signalons que les collègues de l’enseignement régulier ont également à cœur la préservation de leur autonomie collective et souhaitent qu’on leur offre les moyens de mieux soutenir les lieux de collégialité existants permettant la concertation, le partage d’expertise et le travail collaboratif. Le personnel enseignant de la formation continue demande quant à lui que ces lieux puissent prendre corps dans ce secteur de manière à y vivre les bénéfices de la collégialité.

Nos objectifs de négociation

  • valoriser la profession enseignante;
  • valoriser l’expertise enseignante en œuvrant à son maintien, sa mise à jour, son renforcement, sa reconnaissance, son partage et son rayonnement;
  • clairement reconnaître les marges d’autonomie professionnelle collective et individuelle dont dispose le corps enseignant;
  • obtenir de nouvelles ressources permettant de mettre en œuvre les moyens retenus sous ce thème et s’assurer que ces dernières soient dûment inscrites à la convention collective.

Télécharger l’affiche

Le virage numérique en enseignement

5. Pour un virage numérique au service de la formation collégiale (et non l’inverse…)

Les pressions sont de plus en plus fortes dans nos milieux afin que le personnel enseignant intègre les technologies d’information et de communication (TIC) pour accomplir différents volets de la tâche.

 

Ainsi, l’encadrement hors classe et les communications avec nos étudiantes et étudiants, de même que la préparation et la prestation de cours s’avèrent difficilement réalisables sans l’acquisition d’un certain nombre d’habiletés numériques. Qu’il s’agisse de créer des cours, de travailler en collaboration, d’utiliser des forums, de gérer des fichiers multimédias ou encore de faire une veille de contenu, il est devenu pratiquement impossible d’envisager une journée d’enseignement sans que Léa, Moodle, G Suite, Office 365 ou autres outils numériques pédagogiques soient sollicités. Ajoutons à cela la multiplication de l’usage des outils numériques disciplinaires, au nombre desquels se trouvent les livres électroniques, fréquemment offerts par les éditeurs et devenus des choix prisés par les étudiantes et les étudiants, obligeant ainsi le personnel enseignant à développer de nouvelles stratégies pédagogiques pour en tirer le meilleur parti. Voilà sans doute des exemples qui mettent en lumière les causes de l’essoufflement consécutif au développement de nos habiletés et compétences en matière numérique lorsque, par ailleurs, on ne dispose pas du temps et des ressources nécessaires à cette fin. Ces habiletés et compétences numériques à développer sont d’ailleurs au cœur du travail des enseignantes et enseignants qui sont amenés à dispenser des cours de formation à distance (FAD).

Nos objectifs de négociation

  • baliser le développement de la FAD;
  • obtenir une reconnaissance à l’effet que la multiplication des plateformes numériques et l’intensification de leur usage ont complexifié et alourdi la tâche enseignante;
  • soutenir un développement des habiletés numériques mieux arrimé aux besoins du corps professoral;
  • répondre aux défis auxquels font face les enseignantes et enseignants associés à des programmes à haute teneur technologique;
  • obtenir de nouvelles ressources permettant de mettre en œuvre les moyens retenus sous ce thème et s’assurer que ces dernières soient dûment inscrites à la convention collective.

Télécharger l’affiche